La bienveillance au travail fait son entrée par la grande porte dans le management de l’entreprise. C’est  un effet de mode mêlé à un peu d’humanisme pour cacher la qualité des relations entre les employés. Techcare Group cherche à adopter les nouveautés dans le domaine du management pour gagner en efficacité.

Cette notion de bienveillance au travail  s’accorde mal avec la forte pression existante qui augmente considérablement le stress. Dans le milieu professionnel, il semble facile de chercher à imposer sa volonté. Mais cela ne va pas de pair avec l’idée de préserver les relations avec les collègues. De nos jours, les entrepreneurs  vont chercher de plus en plus à développer une approche managériale basée sur l’amabilité.

La bienveillance au travail : Le regard qui change

S’il n’y a plus intérêt à surveiller ses collaborateurs, il reste indispensable d’identifier leurs besoins pour accomplir  leur mission. Le collaborateur a toujours besoin d’être soutenu dans  sa démarche.

En effet Techcare Group a su comprendre les besoins de son équipe : Non seulement elle est située dans un des quartiers les plus huppés de Tunis, dans des locaux confortables et à la pointe de la technologie. Elle a continué en appliquant un management basé sur la bienveillance au travail pour changer les mentalités et les comportements. Elle a nettement gagné au change avec : une baisse de l’absentéisme et une augmentation de la productivité. Ceci sera sans doute accompagné d’une baisse du turn-over et une augmentation de la créativité.

La bienveillance au travail n’est pas synonyme de naïveté

La bienveillance au travail est difficile à tenir car elle demande une forte personnalité et une extrême détermination. Il n’est pas possible de contrôler les autres et y croire reflète de la pure naïveté.

La bienveillance au travail ne correspond jamais au fait de tout accepter et surtout se laisser faire. Bien au contraire, il faut trancher et prendre des décisions posées, structurées et propres.

Bienveillance au travail  et exigence

Un chef d’entreprise doit être à la fois bienveillant et exigeant. Pour cela, il est important de savoir présenter sa vision dès le début explicitement clairement. Sa philosophie, ses objectifs, ses exigences doivent être exprimées dans un cadre où ses collaborateurs évoluent librement. En résumé le chef d’entreprise doit assumer 4 postures de pair à savoir : leader, manager, mentor et coach.

La notion de bienveillance au travail, instaurée au sein d’une entreprise est un vrai projet d’équipe. Ce projet  a l’art de développer à la fois la cohésion, la motivation et l’implication. Pour y arriver, il faut rédiger une charte de la bienveillance avec une stratégie d’accompagnement sur 10 ans. Le point crucial est de faire participer les employés à des activités en rapport avec l’aspect social de l’entreprise et son environnement.

Toutefois, il est primordial que ce soient les dirigeants de l’entreprise qui donnent l’exemple. C’est grâce à cela  que le reste des travailleurs puisse suivre.

Pour plus de renseignements, visitez notre site http://www.techcare-group.tn